top of page
  • Photo du rédacteurGroupe écologiste de Loire-Atlantique

Un loup en Loire-Atlantique : préparons la cohabitation

L’Office français pour la biodiversité et la préfecture de Loire-Atlantique ont attesté jeudi 28 octobre la première présence du loup dans le département depuis plus d’un siècle, provenant probablement du Maine-et-Loire .



Depuis la réapparition de l’espèce en France il y a une trentaine d’années, ses territoires s’étendent progressivement, y compris dans notre région qui constitue encore un de ses fronts de colonisation. Cependant, l’espèce est toujours menacée et protégée.


Si l’événement reste un cas unique, il signale qu’il est temps d'anticiper et de préparer la cohabitation entre les deux grands prédateurs que sont les loups et les humains.


Je prends acte du retour probable du loup dans notre département et j’appelle à un véritable travail collectif d’anticipation, déclare Chloé Girardot-Moitié, Vice-présidente du Conseil départemental de Loire atlantique chargée de la biodiversité, des ressources et de l’action foncière. Il faut mettre autour de la table dès aujourd’hui les éleveurs, les maires, les gestionnaires de forêts et d’espaces naturels afin d’organiser la cohabitation entre activités humaines et vie sauvage.

Il ne faut ni s’exalter ni s’effrayer (le loup est sans danger pour les humains). La présence du loup va devenir une donnée de nos territoires, nous devrons apprendre à lui laisser un peu de place et faire preuve de diplomatie.



 

Contact presse : Colin Maheu-Gourmelon 06 78 57 52 81

Mots-clés :

3 vues0 commentaire

תגובות


bottom of page