top of page
  • Photo du rédacteurUgo Bessière

"Voler de ses propres ailes" : Ugo Bessière soutient les jeunesses


Session budgétaire du 25 mars 2024

 

Monsieur le Président, mes chers collègues,  


Nous voulons à juste titre contribuer à l’émancipation des jeunes. “Voler de ses propres ailes” : je crois que cette expression parle à chacun ici que ce soit pour soi-même ou ses enfants. Pour grandir, il faut se découvrir, pour se découvrir il faut oser s’élancer... et pour s’élancer, quand on peut prendre appui, c’est mieux ! 


J’aurai aimé vous dire qu’une attitude d’écoute, de confiance, d’encouragement, suffise à les propulser dans la vie...


Mais aujourd'hui pour un bon nombre la priorité ce n’est même plus de se découvrir... c’est de survivre




Il y a environ 9 M de personnes en situation de pauvreté en France. C’est triste, la moitié sont des jeunes de moins de 30 ans. En ce qui concerne le besoin primaire de se nourrir, ¼ des personnes qui font la queue à la banque alimentaire ont moins de 25 ans. Je ne reviens pas sur la dégringolade de la santé psychique de nos jeunes, je l’avais évoqué lors de la venue de l’ARS. 


Mais alors pourquoi les jeunes sont-ils les grands perdants de ces dernières années ? Et bien sans doute parce que le gouvernement semble avoir une conception toute particulière de l’égalité des chances, mais aussi parce que la jeunesse est un concept indéfini : elle n’a ni syndicat ni lobby pour se défendre...  

Alors on parle souvent à sa place ... alors on la sacrifie dans telle ou telle réforme ... alors on la fait passer pour irresponsable quand elle revendique un juste partage des ressources ... 

Si bien que, avant d’agiter un lexique d’après-guerre, de parler de « réarmement démographique », peut-être, peut-être, faudrait-il d’abord s’occuper de ceux qui sont là !  

De notre côté nous continuons de le faire. Nous continuons cette année encore à proposer des actions d’accompagnement comme en témoigne ce riche rapport, nous continuons cette année encore la mise en œuvre du revenu jeune pour que personne ne passe à travers les mailles du filet social. 


Les jeunes ce n’est pas demain, c’est maintenant, tout de suite, faisons leur confiance. 

Merci.

 







 


 



2 vues0 commentaire

Σχόλια


bottom of page