top of page
  • Photo du rédacteurGroupe écologiste de Loire-Atlantique

Yara : les élu·es écologistes à Montoir-de-Bretagne avec les syndicalistes et les associations

Le 19 décembre, une délégation d'élu·es et militantes écologistes ont rencontré à Montoir-de-Bretagne et Donges plusieurs acteurs et actrices du dossier "Yara"


La soirée a débuté par des échanges avec Philippe Nicolas secrétaire CGT au comité social et économique central de Yara et délégué syndical. Il a pu échanger avec Anne-Cécile Anthony, secrétaire du groupe local EELV - Les écologistes de Saint-Nazaire, François Billet, élu municipal de Saint-Nazaire, Pascale Hameau conseillère régionale ainsi que nos deux coprésident·es Chloé Girardot Moitié et Laurent Dubost, la députée Julie Laernoes était représentée par son assistant parlementaire. Les échanges ont porté sur la reconversion des salarié·es, sur le combat syndical pour l'emploi et le refus des licenciements économiques. Pour la CGT, il est impensable de transformer le site en simple lieu de stockage (ce qui ne diminuerait en rien les risques d'explosion liés au nitrate d'ammonium). Le groupe doit réinvestir pour mettre aux normes le site qui produit des engrais principalement consommés dans l'ouest de la France. Il existe néanmoins des divergences entre la CGT et les écologistes concernant le besoin de ces engrais pour garantir la souveraineté alimentaire de notre région.





une réunion avec les participants décrits dans le texte
Réunion entre élu·es écologistes et M. Nicolas, CGT Yara

Les élu·es écologistes ont également présenté les propositions des groupes parlementaires du Sénat et de l'Assemblée concernant la loi sur l'industrie verte. une chose est sûre pour toutes les personnes présentes, ce n'est certainement pas aux 170 salariés de "payer" pour le groupe voyou Yara qui n'assume aucune de ses responsabilités et méprise ses riverains et les élu·es du territoire.



Manifeste écologiste pour une industrie réellement verte
.pdf
Télécharger PDF • 5.70MB

Propositions du groupe Écologiste Solidarité et Territoires du Sénat
.pdf
Télécharger PDF • 120KB


La délégation écologiste s'est ensuite rendue à la mairie de Montoir-de-Bretagne afin de renouveler le soutien apporté au maire Thierry Noguet qui a fait l'objet de menaces anonymes répétées en lien avec les positions qu'il a prises sur l'usine Yara. Quelle que soit l'origine de ces menaces elles sont inacceptables et déshonorent ceux qui les profèrent.


La troisième et dernière étape de ce déplacement se déroulait à Donges, dans la maison des associations où les élu·es écologistes ont longuement échangé avec le collectif d'association qui continue à appeler à la fermeture administrative de l'usine Yara. Les membres de ce collectif, présents à la réunion étaient : AEDZRP, l'association écologiste de Donges et des environs, qui mène un travail colossal pour que le droit soit respecté et que les industries polluantes de l'estuaire respectent la sécurité des populations, Bretagne vivante, association environnementaliste régionale et incontournable, fédérée à France Nature Environnement, les Soulèvements de la Terre et Vivre à Méan Penhoet, association nazairienne spécialiste des risques industriels. Nous avons échangé notamment sur les suites du combat et sur les coopérations envisageables entre militants et militantes associatives et élues et élus locaux.


Le lendemain matin, mercredi 20 décembre, les salarié·es en lutte remettaient la pression sur la direction de Yara avec un rassemblement :












Comments


bottom of page