top of page
  • Photo du rédacteurChloé Giradot-Moitié

77 % des terres agricoles de l’agglo de Saint-Nazaire bientôt protégées

Revue de presse - Ouest France - Publié le 31 mai 2023


Une première réunion publique a présenté, hier, à Saint-Nazaire, le projet d’extension du périmètre de protection d’espaces naturels, avec six communes sont concernées. Chloé Girardot-Moitié souligne les enjeux de cette nouvelle structuration.



La première présentation de ce projet de « gel » des terres agricoles dans la communauté d’agglomération nazairienne (Carene) n’a pas attiré des foules, mais les pour et contre ce dispositif proposé par le conseil départemental de Loire-Atlantique auront l’occasion de se faire idée dans un mois avec l’enquête publique qui durera un mois.


Pour l’instant, l’heure est à la pédagogie pour détailler ce périmètre de protection d’espaces agricoles et naturels (Pean). Actuellement 880 hectares sont protégés, ce qui signifie qu’on ne peut plus y construire de logements ou d’entreprises pour une durée indéterminée, seul l’intervention de l’État par décret ministériel pourrait inverser ce choix.


Dans le projet d’extension, six communes : Pornichet, Saint-Nazaire, Trignac, Montoir-de-Bretagne, Saint-Malo-de-Guersac et Donges vont voir le périmètre atteindre une superficie de 5 709 hectares.


Chloé Girardot-Moitié, vice-présidente chargée des milieux naturels, a énuméré les enjeux dans ce territoire « bordé par l’estuaire et les marais, des zones humides déjà classées, où il s’agit de conforter la dynamique agricole ».

Quarante-six sièges d’exploitation de la Carene seraient ainsi assurés de ne pas se retrouver avec des...





































Comments


bottom of page