top of page
  • Photo du rédacteurUgo Bessière

Banco ! +1400km de voies cyclables en Loire-Atlantique

Session budgétaire 27 mars 2024


Pour tirer le fil créatif de cette session une intervention sur le ton de l’autodérision, en clin d’œil à Freddy mais pas que... 





M. le vice-président, cher Freddy, chers collègues, bonjoûûûûr !

Merci à nos nombreux auditeurs, nous voici en direct de la Loire-Atlantique, et nous allons essayer ensemble aujourd’hui de remporter le jeu des 1 000 vélos... pardon des 1 000 euros... avec comme d’habitude plusieurs difficultés de questions : bleu, blanche, rouge. 


Aller, on commence facile, 1ère question bleue, d’un certain Jean-Marc Ayrault de St-Herblain : visualisez bien les rues de Nantes il y a des dizaines d’années, ça y est vous y êtes ? à l’époque, de combien de voies était pourvu le cours des 50 otages? (ting ting ting) Ouuiii, huit, c’est bien ça, c’est gagné ! Enfin c’est gagné, pas pour les cyclistes en tout cas ! 


A cette époque, dans les grandes villes seuls quelques dingos, des sans-le-sous - ou des soixante-huitards, c’est selon - osaient se risquer entre les files de voitures et les pots d’échappement. Souvent des hommes à vrai dire, pas d’enfants évidemment, pas fous les parents !  

Comment qu’est-ce que j’entends ? On me précise dans l’oreillette qu’il ne faut pas croire qu’on a réinventé la brouette, que les agriculteurs et les ouvriers n’ont pas attendu les sportifs et les bobos, que le vélo était leur mode de transport quotidien pour rejoindre les champs ou les chantiers navals depuis Chantenay ! Oui c’est vrai ça, avec l’arrivée du pétrole abondant et bon marché, on oublie vite ! 

La transformation des modes de vie s’est faite en un éclair, avec des avancées techniques qu’on n’aurait pas imaginé, mais ultra dépendantes d’une ressource polluante à laquelle on est devenu accroc... 

Attention nouvelle question, blanche cette fois-ci, on monte d’un cran, qui nous vient d’une médecin insertion de l’EDS de Chateaubriand... chaque année, combien de personne décèdent de maladies liées à la pollution de l’air ? (ting ting ting) 

Ouuuiii 48 000 personnes par an, c’est 16 000 fois plus que les accidents de la route ! 

Heureusement aujourd’hui les voitures perdent du terrain, des TC ont pris la place de certaines artères, des pistes cyclables sont apparues, des offres de location de courte durée sont proposées, des associations de cyclistes se sont structurées et ont réussi à convaincre.  


Ha j’ai une nouvelle question blanche, cette fois-ci de David Martineau... bip biiiiip, on a perdu David... Ha on me dit que la question faisait plus de 20 min... 


C’est pas grave, on enchaine, avec la question des 24 maires de la métropole combien de déplacements à vélo dénombre-t-on chaque jour à Nantes Métropole ? (ting ting ting) ouuiii c’est 120 000 par jour ! Et en augmentation continue. 

C'est bien en construisant de la sécurité, en développant massivement les infrastructures cyclables dans tout le département, en soutenant le savoir-rouler et en favorisant une intermodalité qui concurrence l’efficacité de la voiture que la pratique suivra, y compris dans de plus petites communes. 


Attention c’est l’heure de la question piège, ha une question verte forcément... comment ? vous préférez rester anonyme ? Pas de soucis, voilà la question du maire de Vertou : y a-t-il un risque que les ecolo fassent disparaitre la voiture ? (ting ting ting) 

Non non, pas de panique ! l’idée c’est bien de la rendre moins attractive pour les trajets de moins de 5 km qui représentent 60% de l’utilisation de la voiture, mais elle restera à minima pour des trajets que ces modes alternatifs ne peuvent pas couvrir et pour des personnes qui ne peuvent faire autrement. 


Ah j’ai une question rouge, la plus difficile, de notre statisticien en chef de la rédaction, Laurent Dubost: est-il possible de concilier le développement d’infrastructures cyclables d’échelle départementale avec le respect des blaireaux, des capricornes, des bouscarle de letti ... ou des bulots ?  

Ouiiii... vous pouvez répéter la question ? Pour éviter le repêchage on répondra qu’on le souhaite de tout cœur ! Cela demandera du dialogue et de la souplesse dans la mise en œuvre, mais dialogue et souplesse, c’est justement les deux mantra du vice-président aux mobilités ! 

Car au final, pour le schéma du vice-président Freddy Hervochon, le groupe écologiste dit banco !

 Un banco à 140 millions. Nous avons hâte de voir cette mise en œuvre qui on l’espère pourra se déployer le plus possible avant 2028 (et même si nous réservons notre « super banco » pour le jour où les investissements cyclables dépasseront les investissements dédiés aux voitures thermiques et aux camions diesel) 


Voilà, le jeu des 1 000 euros c’est déjà fini, merci à tous nos participants, et si vous souhaitez contribuer aux finances des Départements de France n’oubliez pas que les dons sont défiscalisés, « à demain, si vous le voulez bien ! » 

13 vues0 commentaire

Comments


bottom of page