top of page
  • Photo du rédacteurLaurent Dubost

Chaque euro investit doit servir au climat et à la biodiversité

Session budgétaire 27 mars 2024





Bonjour à tous et à toutes, cher Ali, je ne reviendrai pas sur l'axe, l'asphyxie financière organisée par l'État à l'encontre des départements. Ceci a été dit et répété maintes fois ici et dans de nombreux autres hémicycles départementaux. Et on a eu la la diffusion du courrier du président de l'Assemblée des départements de France à l'instant. Il n'y a pas vraiment de raison d'être optimiste concernant les années à venir. Nous allons durablement devoir agir sous contrainte budgétaire tout en maintenant nos engagements sociaux, écologiques ou de citoyenneté.


Difficile quadrature du cercle.


Afin de faire de ces contraintes budgétaires une opportunité, il serait souhaitable de mettre en place ou de renforcer, là où elle existe peu, la critérisation sociale et écologique de tous nos investissements.


La loi de Finances 2024 impose d'associer aux futurs comptes administratifs 2024 une annexe intitulée Impact du budget pour la transition écologique. Cette annexe portera sur les budgets d'investissement les comptabilisant, leurs impacts positifs ou négatifs. Pour que cette analyse ait réellement du sens, nous devons agir à la racine dans les cahiers des charges de nos projets.

Bien entendu, les écologistes se montrent disponibles et motivés pour contribuer à cet effort et pour participer à la mise en œuvre de cette nouvelle disposition. Je suis sûr, Ali, que tu n'hésiteras pas à nous solliciter. Comme l'ensemble de la majorité, le groupe écologiste votera favorablement.

 




 

 



2 vues0 commentaire

Comments


bottom of page