top of page
  • Photo du rédacteurLouise Pahun

La mixité sociale, levier de réussite qui passe par un investissement dans le collège public

Dans le cadre de la rénovation des collèges de Bellevue à Guémené Penfao et Julien Lambot à Trignac, Louise Pahun rappelait à quel point l’investissement dans nos infrastructures scolaires est primordial pour favoriser la mixité sociale. Celle-ci est bénéfique à toutes et tous tout au long d’un parcours scolaire, l’éducation doit être une priorité de nos politiques publiques





Bonjour à toutes et tous,

Je souhaitais intervenir pour souligner le fait que ces deux réhabilitations vont concerner les collèges Bellevue à Guémené Penfao et Julien Lambot à Trignac. Ce sont 2 établissements qui sont dans le réseau REP, c’est-à-dire le réseau d’éducation prioritaire, c’est-à-dire qui accueillent des élèves dont les parents ou les tuteurs légaux ont des profils socio-professionnels que l’on peut qualifier de « moins aisé » que la moyenne.


Que des travaux de réhabilitation soit entrepris en direction de ces 2 établissements, et notamment en direction des élèves qui sont accueillis en SEGPA, cela va donc dans le bon sens.


Oui, je crois bien que ces rapports présentés par Vincent illustrent le fait que le département agit pour le collège public et pour corriger les inégalités sociales.


Il faut effectivement des politiques plus volontaristes pour les établissements dont les indicateurs nous signalent (c’est leur rôle) que nous sommes dans des zones où les collégien.nes sont moins favorisées.


On doit le faire pour s’assurer que tous les élèves aient accès à une offre éducative de qualité, et soient en situation de réussite. Effectivement, les conditions d’accueil jouent sur ce point-là.

On doit aussi le faire pour favoriser la mixité sociale. De tels travaux permettent de rendre ces établissements plus attractifs et d’y encourager la venue d’élèves peut-être plus favorisés dont les représentants légaux auraient pu être tentés par des stratégies de contournement.


Il faut le répéter : la mixité sociale est un facteur de réussite pour tous les élèves, que l’on soit issu de catégories socio-professionnelles aisées ou moins aisées. Et donc le département fait bien d’agir pour rendre attractif nos collèges publics.

Je vous remercie.








Comments


bottom of page