top of page
  • Photo du rédacteurChloé Giradot-Moitié

Mobilités: investissement dans des bacs de Loire hybrides hydrogène-électriques

Chloé Girardot-Moitié félicite l’action volontariste du Département pour la décarbonation de nos mobilités. 30 millions d’euros seront investis pour l’hybridation électrique-hydrogène de nos bacs de Loire




Chers collègues,


Quelques mots pour féliciter l’action volontariste du département pour la décarbonation de nos mobilités. On le voit dans ce rapport, le dossier est d’une grande complexité et je crois que c’est le rôle des collectivités d'ouvrir la voie et de tester les solutions qui permettront de faire émerger de nouvelles filières.


L’hydrogène n’est pas la solution miracle et on sait que 95% de l’hydrogène produit en France l’est encore à partir d’énergies fossiles mais c’est une solution que nous soutenons quand il s’agit d’hydrogène produit à partir d’énergies renouvelables comme c’est ici le projet. Une solution que nous soutenons par exemple sur les transports lourds ou pour la décarbonation des activités industrielles compatibles avec la transition écologique et qui ne sont pas électrifiables.


Ici, les études techniques aboutissent à des propositions innovantes, qui préparent l’avenir et qui permettent d’améliorer nos mobilités, y compris actives avec l’augmentation des places pour piétons et cyclistes. Bravo à Freddy de pousser cet engagement collectif. En effet, on aboutirait dans le meilleur des cas à une électrification totale des bacs concernés, en s’appuyant à la fois sur les batteries et sur des piles hydrogène.














10 vues0 commentaire

留言


bottom of page