top of page
  • Photo du rédacteurGroupe écologiste de Loire-Atlantique

Véhicules électriques et obsolescence programmée : Marie Toussaint à Nantes !

Vendredi 17 mai Marie Toussaint était présente à Nantes afin de rencontrer les militant·es de la région nantaise autour d'un déjeuner. Nous l'avons ensuite rejoint pour la visite du tout premier e-garage en France : Revolte, en compagnie de l'association Halte à l'Obsolescence Programmée (HOP).


Tête de liste des écologistes, Marie Toussaint est venue discuter et partager un déjeuner convivial avec plusieurs plusieurs élu·es locaux et des militant·es. Ce fût l'occasion de participer à un moment de la campagne des élections européennes et de parler des différents enjeux présents à toutes les échelles : métropolitaine, départementale et régionale ! Cela nous a également permis de discuter du mandat européen qui vient de s'achever et des enjeux qui arrivent avec la campagne en cours.


Laurent Dubost, Louise Pahun, Marie Toussaint, Juliana Métivier et Chloé-Girardot-Moitié lors du repas militant
Laurent Dubost, Louise Pahun, Marie Toussaint, Juliana Métivier et Chloé-Girardot-Moitié lors du repas militant

Après que Claude Gruffat, eurodéputé sortant et candidat nous ait rejoins, nous nous sommes rendues à Revolte, le premier e-garage de France. Pionnier dans la réparation de véhicules électriques, Revolte a pour objectif de réparer les véhicules jusqu'au plus petit composant. Cette visite a aussi été l'occasion de parler du rapport HOP sur obsolescence programmée des voitures électriques. Les entreprises ne le cachent même plus : le profit avant tout. Seulement la moitié des batteries des véhicules électriques sont remplaçables ! HOP nous a également parlé du "giga-casting". Le principe ? Mouler les composants de la voiture ensemble, ce qui obligerait à devoir tout changer en cas de choc. Une pratique couteuse tant financièrement qu'écologiquement.


Aujourd'hui aucune loi n'encadre les pièces détachées dans l'automobile et ce système de profit. HOP alerte les candidat·es aux élections européennes et a lancé une pétition.




Visite du e-garage Revolte
Visite du e-garage Revolte


Echanges avec Revolte.
Echanges avec Revolte.

Pour terminer cette journée Revolte nous a présenté son académie de formation. Première académie de e-mécano en France, Revolte accompagne des professionnel·les de l'automobile vers l'électrique. Avec l'ambition de former 200 garagistes en 2024, l'académie prévoit de se développer afin d'en accueillir 1000 en 2026. L'idée est de permettre aux garagistes de pouvoir répondre, dans un premier temps, aux pannes les plus simples et diffuser la réparation des véhicules électriques.


Votez utile, votez écologistes le 9 juin !










8 vues0 commentaire

Comments


bottom of page