top of page
  • Photo du rédacteurGroupe écologiste de Loire-Atlantique

CADA à Saint-Brévin : le groupe écologiste mobilisé en faveur de l'accueil des demandeurs d'asile

Revue de presse - Ouest France - Publié le 25 février 2023


Chloé Girardot-Moitié et Ombeline Accarion se sont jointes aux 1200 personnes rassemblées à Saint-Brevin-Les-Pins (Loire-Atlantique) ce samedi 25 février, en soutien au projet de transfert du Centre d’accueil des demandeurs d’asile (Cada). Les écologistes étaient également représenté·es par Damien Carême, eurodéputé et Véronique Rey-Thibault, conseillère municipale de Saint-Brévin.

Prévu pour héberger des demandeurs d’asile pendant l’examen de leur demande, le transfert Centre d’accueil des demandeurs d’asile (Cada) de Saint-Brevin-les-Pins (Loire-Atlantique) attise les tensions, ce samedi 25 février.


Première mobilisation du côté des soutiens au Cada, ce samedi matin. Selon nos estimations, environ 1 200 habitants personnes se sont rassemblés. L’amitié des peuples (MRAP), ou encore la Cimade, se sont joints au mouvement. Un mouvement qui se veut « pacifiste et solidaire », selon le collectif de Brévinois, en référence à la haine exprimée par les opposants au projet, soutenus par Reconquête, le parti d’Eric Zemmour.


Parmi eux, Arié Alimi, membre de la Ligue des droits de l’homme, qui a pris la parole et a confirmé la plainte déposée « contre les tracts haineux ». Mais aussi Philippe Croze, porte-parole du collectif des Brevinois attentifs et solidaires. Dans son discours, il indique que « 400 migrants ont été accueillis au Cada depuis 2016, et il n’y a jamais eu de problème ».


« Depuis quelque temps, l’extrême droite s’agite pour faire échouer un projet pourtant porté par toute la municipalité dans son ensemble, malgré les différences politiques » Véronique Rey-Thibault, conseillère d’opposition de Saint-Brevin d’Europe Ecologie-Les Verts (EELV).

Dans un lapsus, Damien Carême, député européen du groupe les Vert et ancien maire Grande-Synthe, dit apporter son soutien au maire de Callac, où un projet de Cada a été abandonné après une forte pression des mouvements d’extrême droite. Il veut dire qu’il soutient le maire de Saint-Brevin...






















bottom of page