top of page
  • Photo du rédacteurChloé Giradot-Moitié

Perturbateurs endocriniens « A défaut de pouvoir agir sur la racine, on agit sur le préventif »

Revue de presse - Hello Gazette Nantes - Publié le 13 juin 2024


Le 3 juin dernier, le département de la Loire-Atlantique a officiellement signé la charte "Ville et territoires sans perturbateurs endocriniens" portée par le Réseau Environnement Santé. Chloé Girardot-Moitié, vice-présidente au département répond aux questions de Hello Gazette Nantes.

Cette charte vise à protéger la santé des habitants par rapport à leur exposition aux perturbateurs endocriniens. Ce sont des substances naturelles ou de synthèse qui vont perturber le fonctionnement des hormones. Elles peuvent avoir des effets néfastes comme des troubles de la fertilité, des troubles neurologiques, être liées à différents types de cancers, des maladies chroniques comme le diabète. On sait qu’elles sont omniprésentes dans la vie courante, dans les aliments, les vêtements.

Extrait de l'article de Hello Gazette Nantes




4 vues0 commentaire

Comments


bottom of page