top of page
  • Photo du rédacteurUgo Bessière

Protéger les zones humides, non à la déviation de Machecoul

Nous sommes d'accord, nous vivons un contexte alarmant, majorité et inorité. Nous vivons une époque où la majorité et des usages vont être en tension. Il est désolant de constater que les collectivités ne sont pas épaulées par l'Etat. Les dépenses que nous, nous mettons en place ne sont même pas compensées.


Il y a deux débats qui sont les deux phases d'une même pièce. D'un côté l'adaptation au risque, avec l'exemple des 4 scénarios de l'ADEME. D'ailleurs le service prospective du département a publié une note qui montre que 31% des émissions de gaz à effet de serre en Loire-Atlantique viennent des mobilités.

Aujourd'hui à Machecoul il y a destruction de zones humides qui sont des puits de carbone naturels. D'un côté on détruit des puits de carbone, de l'autre on construitt des routes, qui vont contribuer à une hausse des méissions liées au transport.





Il ne s'agit pas de dire que le Département n'assume pas sa mission sociale, au contraire ! Mais quand les autres n'anticipent pas, c'est à nous de le faire.



Comments


bottom of page