top of page
  • Photo du rédacteurUgo Bessière

Ugo Bessière : Hippocrate disait " que ton alimentation soit ta première médecine "

La restauration collective bio et locale passe aussi par les EHPAD ! Ugo Bessière rappelle en quoi une restauration de qualité et locale dans les EHPAD est devenu un objectif de ce mandat


David nous dit « Nous militons tous pour les personnes âgées », j’aime bien la formule, je pense que nous sommes de plus en plus nombreux à militer pour l’alimentation.


Aller vers une restauration de qualité et locale dans les EHPAD n’était pas initialement prévu en tant que tel au projet stratégique, mais comme le Président nous dit parfois que l’on peut innover en chemin, qu’il faut battre le fer quand il est chaud, on s’est dit « voyons ce qu’on peut faire » !


En effet on est plusieurs à s’être posé la question : pourquoi le mieux manger pour les collégiens et pas pour les ainées ? « Les ainés ne sont pas des sous-citoyens » dit Lylianne Jean, Hippocrate - bien moins populaire que Lyliane rassurons-nous - disait lui « que ton alimentation soit ta première médecine »


Je suis allé visiter des établissements et j’ai discuté avec Lyliane, Ombeline, Claire, et c’est vrai que ce sont des professionnels de la nutrition, du prédécoupé, du mixé, du mouliné… du remouliné… mais il n’y avait pas forcément de réflexion sur l’origine et la qualité des produits : si nous avons avancé dans nos établissement scolaires, cela ne s’est pas encore diffusé aux EHPAD


Alors une fois qu’on a dit ça que fait-on ? Avec le réseau manger local et en lien avec les services autonomie, nous tentons des approches. Des approches qui raisonnent aux oreilles des professionnels puisque notre temps fort à Machecoul a été je crois un succès, la thématique intéresse, elle fait changer d’air aussi dans un contexte difficile, et j’ai cru comprendre que des acteurs associatifs s’intéressaient aux EHPAD nantais pour fixer une démarche mais là aussi les moyens manquent, et si nous pouvons être à leur coté nous devons le faire, via notre groupement de commandes ou des actions sur le gaspillage alimentaire ou sensibilisation à EGALIM, encore peu connu et pourtant obligatoire !


Et sur les métiers, ce dont parlait Mme Cordier, justement nous avons appris récemment que certains cuisiniers venaient dans nos collèges car il y a plus de latitudes et de créativité, et bien je suis convaincu que cette politique est aussi un levier pour nous rendre attractif


Je ne peux terminer sans saluer le travail du service agriculture qui a fait cet effort de décloisonnement, d’aller vers, de mise en lien, qui m’est cher, et qui j’en suis sûr suivra son chemin











Comments


bottom of page