top of page
  • Photo du rédacteurGroupe écologiste de Loire-Atlantique

La déviation de Machecoul, un itinéraire sans fin

Revue de Presse - Ouest France - Publié le 24 octobre 2023


La construction d’une voie rapide pour contourner Machecoul - une déviation - est une histoire sans fin. Après 40 ans d’atermoiements, les premiers travaux ont été entrepris en 2016. Mais un courrier du groupe écologiste de Loire-Atlantique est venu jeter un nouveau pavé dans la mare : il demande que le projet de voie rapide entre La Marne et la Vendée soit gelé.


Pour le groupe écologiste, il faut envisager une consultation locale. Chloé Girard Moitié l’exprime : Dans un contexte de budget difficile, il faut prioriser nos investissements. Et pour elle, le projet de compensation de zones humides – le Département a décidé la stricte application du zéro artificialisation nette – est déraisonnable et sera très difficile à mettre en œuvre ». Et enfin, la population peut comprendre, si les élus l’expliquent et assument le fait d’avoir fait des ouvrages pour rien.


coupure de presse avec photo des travaux de franchissement du Tenu: Ladéviation de Machecoul, un itinéraire sansfin Pays de Retz—Après 40 ans d’atermoiements, des travaux ont commencé. Mais le groupe écologis te de Loire-Atlantique demande que le projet de voie rapide entre La Marne et la Vendée soit gelé. C’est un énième rebondissement dans la difficile histoire de la cons truction d’une voie rapide entre Nan tes et Challans, au niveau de Mache coul. Depuis quarante ans, il est question de réaliser une route con tournant la commune. Tandis que cinq ouvrages d'art - des franchisse ments de rivière ou de routes - ont été réalisés, il ne reste « plus » qu’à dérouler la route entre ceux-ci. Mais... « Est-ce qu’il faut persévérer dans l’erreur ? » « Nous ne partageons pas la qualifi cation de ce projet comme un « coup parti » qui ne saurait faire l’objet d’un revirement. II est encore temps de mettre un terme au pro jet. » Le courrier adressé par le grou pe écologiste au président du Dépar tement Michel Ménard, et au vice président en charge des mobilités, Freddy Hervochon, annonce la cou leur. Chloé Girardot Moitié, coprésidente du groupe écologiste, a expliqué à Ouest-France la démarche : « Les élus locaux nous disent que si


Le sujet s'est invité lors du débat d'orientation budgétaire avec l'intervention d'Ugo Bessière










































Comentarios


bottom of page