top of page
  • Photo du rédacteurLouise Pahun

Louise Pahun : « Jusqu’à quand les collectivités territoriales tiendront-elles ?

Revue de presse - Ouest France - Publié le 1er mars 2023



Entretien

Louise Pahun, vice-présidente du conseil départemental, en charge des Sports.


Pour l’heure, les collectivités territoriales résistent aux contraintes financières ainsi qu’aux exigences de cahiers des charges et de droits TV qui font que les évènements sportifs deviennent de plus en plus coûteux mais jusqu’à quand tiendront-elles ?

La Loire-Atlantique n’accueillera plus le départ et l’arrivée de la Solitaire mais seulement l’un des deux…

Effectivement. Cela a été négocié avec OC Sport Pen Duick. Nous avons choisi de réduire la voilure et ce pour deux raisons. Un, pour permettre à la course d’évoluer. Deux, on se libère de la moitié de l’engagement financier (qui était de 500 000 € par an). Pour autant, l’idée est de ne pas dénaturer l’accord conclu en 2020 par le président de l’époque, Philippe Grosvalet. Elle est belle cette course, elle nous sert à porter des valeurs, à animer nos territoires, on veut la conserver jusqu’en 2026. On s’est battu pour cela.


Lors de votre allocution, vous avez rappelé avec vigueur que les collectivités territoriales étaient les premiers financeurs du sport en France ?

C’est deux fois plus que l’État et certainement davantage que les partenaires privés dont on ne connaît pas les montants ! C’est hyper important de le rappeler, surtout en ce moment. On est une collectivité territoriale, on s’occupe des collèges, des personnes en situation de handicap, des personnes âgées. On doit fournir le RSA, on doit payer les factures d’électricité des collèges, tout ça, on est tenu de faire. Le sport, c’est facultatif. C’est un marqueur d’une volonté politique. Pour l’heure, les collectivités territoriales résistent aux contraintes financières ainsi qu’aux exigences de cahiers des charges et de droits TV qui font que les évènements sportifs deviennent de plus en plus coûteux mais jusqu’à quand tiendront-elles ?


Vous réclamez davantage de sagesse ?

Chaque année, ce sont environ 400 évènements sportifs que le soutien du département contribue à faire émerger. Si on veut que la saison sportive ...
























13 vues0 commentaire

Comments


bottom of page