top of page
  • Photo du rédacteurGroupe écologiste de Loire-Atlantique

Synthèse du GIEC 3/5 : une action rapide à mener sur nos ressources en eau


Le groupe d’experts internationaux sur le climat (GIEC) a publié le 20 mars le dernier document d’une série de rapports débutée en 2015. Cette synthèse compile l’ensemble des connaissances factuelles sur la réalité du réchauffement global lié aux émissions de gaz à effet de serre. Il détaille les conséquences sur la population planétaire, les moyens d’enrayer les dérèglements climatiques ainsi que ceux pour nous y adapter. Retrouvez tous les articles de notre série dédiée


Environ la moitié de la population mondiale connaît actuellement une grave pénurie d’eau pendant au moins une partie de l’année. Au Département nous agissons pour prendre soin de cette ressource et répondre aux besoins du territoire.


Nous l’avons constaté l’été dernier, nous en avons eu la confirmation cet hiver, l’eau vient à manquer, et cela en grande quantité. A l’occasion de la journée mondiale de l’eau, nous souhaitons alerter mais aussi montrer à quel point des solutions existent, pour peu qu’elles soient mises en place. Au Département de Loire-Atlantique, nous agissons pour faire avancer nos territoires dans cette voie pour que notre environnement ait une eau de qualité en quantité suffisante.


Le réchauffement climatique entraîne un assèchement de nombre de nos cours d’eau. Il suffit de regarder le niveau historiquement bas de la Loire en 2022 pour se rendre compte des dégâts (voir ci-dessous). Le GIEC Pays de Loire a ainsi estimé dans son dernier rapport qu'à l'horizon 2070, le bassin versant de la Loire verrait son niveau d'eau baisser de 25 à 30%. Combiné à l’exploitation intensive de cette ressource, notamment dans l'agriculture qui représente aujourd'hui 69% des prélèvements d'eau souterraine selon l'UNESCO, les effets n’en sont que plus graves. Ainsi nos ressources en eau s’en trouvent diminuées, augmentant en conséquence les problèmes hydriques pour de nombreuses personnes.

Mais ce n’est pas le seul problème auquel notre eau est confrontée. Cette ressource est d'autant plus menacée qu'elle est de plus en plus polluée, et notamment dans notre Département. En Loire-Atlantique, ce n'est pas moins de 6 zones de captages d'eau qui ont été identifiés prioritaires, parce que polluées et rencontrant de vrais problèmes de qualité. Une situation pour laquelle nous nous mobilisons, Chloé Girardot-Moitié et Ugo Bessière étaient notamment présents à Nort-sur-Erdre ce samedi 18 mars pour défendre une eau saine pour notre santé


Face à cela, des solutions existent, il n’est pas trop tard. Baisser nos émissions de gaz à effet de serre, diminuer notre consommation d’eau et en améliorer la qualité, sont les principaux axes de travail.


Le Département apporte notamment une aide aux zones de captages prioritaires précédemment cités pour mettre en œuvre, en partenariat avec les collectivités, des actions de protection des captages collectifs d’eau potable.

C’est dans cet objectif de protection que Chloé Girardot-Moitié travaille sur un schéma départemental de sécurisation de l’eau potable. Celui-ci devra aboutir à l'amélioration de la sécurisation de l'accès aux ressources en eau dans le département en tenant compte des différents scénarios de dérèglement climatique. Cela notamment en agissant sur les réseaux et les fonctionnalités des prélèvements d'eau potable.

Par ailleurs, des initiatives citoyennes existent et sont pour nous de véritables sources d'inspiration. Plusieurs exemples existent, comme les démarches de l’association Terres de Sources qui veut protéger les zones de captage de nos territoires via des partenariats avec nos agriculteurs pour les amener vers des modèles de production plus vertueux, en valorisant leurs produits en retour.


L’eau est un enjeu de santé publique, un bien commun, la première source de vie sur Terre, l’endroit même d’où notre espèce est issue. Il faut la protéger, l’économiser et la préserver.





La Loire à l'été 2022, une situation amenée à être de plus en plus fréquente




10 vues0 commentaire

Comments


bottom of page