top of page
  • Photo du rédacteurChloé Giradot-Moitié

Une balade sensorielle pour observer Grand-Lieu

Revue de presse - Presse Océan - Publié le 23 mars 2023


La scénographie de la Maison du Lac, à Bouaye, a été entièrement renouvelée pour mieux comprendre les grands enjeux environnementaux, à travers une expérience sensorielle inédite. Ouverture prévue fin mai. Chloé Girardot-Moitié s'en félicite et loue cette initiative.



C'est le plus grand lac de plaine de France en hiver et une réserve de biodiversité exceptionnelle où font halte chaque année des milliers d'oiseaux migrateurs. Mais parce qu'il est très peu accessible, le lac de Grand-Lieu reste encore méconnu du grand public.


Depuis 2014, la Maison du lac, à Bouaye, permet chaque année à 16000 visiteurs,dont 3 000 scolaires, de découvrir cette zone humide emblématique et les grands enjeux de sa préservation. Mais le Département, qui gère le site, a souhaité l'orienter vers une compréhension plus large des enjeux climatiques et de la biodiversité à travers une scénographie entièrement renouvelée.


« L'idée, c'est de partir de Grand-Lieu pour expliquer le rôle essentiel des zones humides et sensibiliser le grand public sur la nécessité de les préserver à l'heure du réchauffement climatique » Chloé Girardot-Moitié

L'intérieur du centre d'accueil (950 m2) a été repensé pour accueillir une nouvelle expo permanente, plus immersive et interactive, qui permet de découvrir le lac au fil des saisons, avec sa faune et sa flore (1 000 espèces végétales et 1 400 espèces animales), mais aussi ses interactions avec d'autres zones humides à travers le monde. À l'extérieur, un jardin d'eau permettra dès cet automne aux visiteurs d'être « au contact du vivant» et de comprendre le fonctionnement du lac, qui perd les deux tiers de sa surface en été.


La visite se poursuivra par le chemin pédagogique qui reliera le centre d'accueil au pavillon. Un sentier d'un kilomètre émaillé de cinq stations (ancienne pépinière, mare, mosaïque des milieux, prairie et forêt humide). Grâce à des ombrelles ou des...




























4 vues0 commentaire

Comments


bottom of page