top of page
  • Photo du rédacteurGroupe écologiste de Loire-Atlantique

« Le soutien au bio, pour nous, c'est une évidence »

Revue de presse - Ouest France - Publié le 26 juin 2024


Hier, mardi 25 juin, les élu·es du conseil départemental se réunissaient pour la décision modificative numéro 1 du budget 2024. Dans les dossiers présentés le projet agricole et alimentaire départemental (PAAD) et le rapport de la Chambre régionale des comptes sur la transition écologique au département. Présenté par Ugo Bessière, le PAAD a fait réagir l'opposition, mais aussi le rapport de la Chambre régionale des comptes.


Le PAAD ambitionne notamment de relocaliser les filières alimentaires en Loire-Atlantique, en assurant une alimentation saine et de qualité pour tous. Principaux levier, a rappelé Ugo Bessière, membre du groupe écologique et de la commission transition écologique et résilience des territoires, « la restauration collective et le foncier ».

Chloé Girardot-Moitié a pris la parole suite à une remarque de l'opposition sur le PAAD et l'agriculture biologique.


« Le soutien du Département à l'agriculture bio est presque une évidence » a-t-elle répondu en pointant la disparition des insectes et la biomasse abîmée. « Et nous n'avons plus à prouver que de nombreux pesticides sont liés à des cancers, sans parler des coûts de dépollution pour les eaux potables ».

Nouvelle interpellation de l'opposition, cette fois sur le rapport de la Chambre régionale des comptes.


Réponse de Chloé Girardot-Moitié : « Le rapport de la CRC va nous être utile, car nous sommes les premiers à vouloir aller plus loin. Mais quand on fait la liste des recommandations, nous sommes déjà engagés sur beaucoup d'entre elles ». Et ce que la CRC ne prend par en compte, déplore l'élue, « c'est notre budget fortement contraint ». Le frein, comme souvent, martèle-t-elle, c'est « le manque de moyens financiers ».

Extrait de l'article Ouest France du 26 juin 2024



1 vue0 commentaire

Comments


bottom of page